[SÉRIE US] PRETTY LITTLE LIARS : PLUS PERSONNE NE RESSUSCITERA.

Un soir, il y a quelques années, je m’ennuyais et c’était pas la top forme. J’ai eu envie de regarder une série légère et girly. J’étais encore noob des séries. Je pense que je venais de m’inscrire sur Betaseries. Je ne savais pas encore différencier les networks, je ne regardais pas encore de séries de qualités. En cherchant un peu, je suis tombée sur un article sur Pretty Little Liars. Je me suis lancée. J’ai bingewatché la première saison, (de mémoire la deuxième saison était en court quand j’ai commencé), c’était ce que je cherchais sur le moment. Ça s’est rapidement compliqué…

Pretty Little Liars c’est l’histoire de cinq amies : Alison, Aria, Hanna, Emily et Spencer. Une nuit, Alison disparaît. Les autres commencent à recevoir des messages et des menaces signés « -A ». Au lieu d’aller voir la police, elles mènent leur enquête et vont découvrir des secrets enfouis et vivre un cauchemar.

prettylittleliars24

Pretty Little Liars à la base c’est une série de livres par Sara Shepard. Je n’ai pas réussi à savoir si l’intrigue des livres est la même que celle de la série, surtout que certains tomes sont sortis alors que la série était déjà diffusée. Je suis confuse. J’aurais aimé pouvoir vous dire : au début la série se regarde parce qu’elle est l’adaptation d’un livre puis ça se dégrade, mais je crois que c’est même pas ça. Si l’un de vous a envie de se lancer dans la lecture des 16 tomes de Sara Shepard puis nous faire un résumé ? J’envoie un cadeau à celui qui le fait. Pas de triche hein!

Rien ne tient debout dans cette série, sauf des adolescentes sur des talons aiguilles. Elles sont beaucoup trop riches, elles sont beaucoup trop belles, elles sont beaucoup trop clichés… Aria l’artiste qui sort avec son professeur (je ne spoile rien, on sait tout ça dès le début), Spencer l’intello qui a des problèmes familiaux, Emily la sportive qui est homosexuelle, Hanna l’ancienne ringarde grosse devenue belle, Alison la peste. Le gros problème c’est surtout qu’on essaie de nous faire croire qu’elles sont lambdas. Ce qu’elles ne sont pas le moins du monde.

Je ne ferai pas de commentaires sur le fait qu’elles ne se décident jamais à dénoncer ce qu’il leur arrive. Les scénaristes essaient de nous le justifier mais au bout de la cinquième tentative de meurtre tu en parles non ? Enfin, je suis peut-être un peu vieux jeu qui sait donc laissons-ça de côté. Mais commentons le fait que chaque saison est une répétition de la précédente : on croit qu’on va savoir qui est A, puis on nous dit qui c’est puis en fait c’est pas lui et puis en fait ah si c’est lui et puis non et puis oui et puis non… Pour moi il n’y avait même plus de suspense parce que je savais que nous n’aurions sans doute jamais la réponse et je savais, dès qu’elles soupçonnaient quelqu’un, que ce n’était pas lui le coupable.

pretty-little-liars-saison-7-episode-19-l

Mais alors pourquoi tu as regardé 7 saisons ? Je-ne-sais-pas. Quand je commence quelque chose j’aime le finir. C’est plus fort que moi. J’espère toujours que ma persévérance sera récompensée. Et donc, ce series finale ? Eh bien ce series finale m’a plu, contre toute attente. Je l’avoue ici, j’ai pris mon pied. J’en attendais tellement rien, le reste de la série est si médiocre que je ne pensais pas qu’ils arriveraient à faire un truc qui tient la route. Ils nous sortent un coupable insoupçonné et badass, ils arrivent à assembler des pièces de puzzle incohérentes, l’émotion est juste, le rythme est bon.

Conclusion : si tu n’as pas commencé la série passe ton chemin, si tu as déjà bien avancé et que tu hésites à finir : persévère, il y a un vrai point final avec toutes les réponses.

Un big up à Troian Bellisario (Spencer) qui a prouvé dans ce series finale qu’elle sait jouer et qui sera surement la seule à tirer son épingle du jeu grâce à ça.

Pretty Little Liars (ABC Family/Freeform), développée par I. Marlene King d’après une idée de Sara Shepard, Etats-Unis, 2010-2017.
7 saisons, 161 épisodes, 40 minutes.
Avec Troian Bellisario, Ashley Benson, Lucy Hale, Shay Mitchell, Sasha Pieterse, Ian Harding, Tyler Blackburn, Keegan Allen, Janel Parrish.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s