[Lecture] Il pleuvait des oiseaux

Trois octogénaires épris de liberté vivent selon leur propre loi en forêt profonde dans le nord de l’Ontario. Non loin de là, deux hommes, l’un gardien d’un hôtel fantôme et l’autre planteur de marijuana, veillent sur l’ermitage des vieillards. Leur vie d’hommes libres et solitaires sera perturbée par l’arrivée de deux femmes. D’abord une photographe en quête du dernier survivant des grands feux qui ont ravagé la région au début du XXe siècle. Puis une deuxième visiteuse, très vieille celle-là, Marie-Desneige, un être aérien et lumineux qui détient le secret des amours impossibles. La vie ne sera plus la même à l’ermitage.

J’ai ouvert ce livre et je ne l’ai pas refermé. Je l’ai lu d’une traite lors d’un voyage en train et c’était parfait niveau contexte je trouve. Parfait parce que ce livre va vous donner des envies d’escapades, des envies de grands espaces, des envies de liberté. Vous allez avoir envie de réfléchir à votre vie et de tout plaquer si vous le pouvez, d’être égoïste, d’être libre. Mais vous allez aussi avoir envie de passer du temps avec les gens que vous aimez et de revenir à vos racines, de goûter aux plaisirs simples de la vie.

Lire la suite

Publicités

[Lecture VO] The Farseer Trilogy : L’Assassin Royal, premier cycle

Depuis bien longtemps la série de l’Assassin Royal me faisait de l’œil sans que je n’ose vraiment sauter le pas. Trop de choses à lire, beaucoup de tomes à rattraper, sans compter que ma première tentative avec Robin Hobb (Les Aventuriers de la Mer) s’était soldée par un échec. Avec les diverses rééditions qui ont débarqués en 2014 j’ai fini par me lancer. Enfin !
J’ai donc jeté mon dévolu sur la sublime édition anglaise de HarperVoyager.

Note sur l’édition : Ici je parlerai donc de l’Assassin Royal dans son découpage original, composé de trois tomes. Pour ceux qui veulent s’y retrouver par rapport à l’édition française, cela correspond aux deux premiers tomes des intégrales sorties chez Pygmalion (ou au six premiers tomes en poche – quel bazar quand même !)

Par souci de clarté je reprends les noms propres de la traduction française.

Au royaume des Six-Duchés, le prince Chevalerie apprend l’existence de son fils illégitime Fitz. Abandonné à la cour de Castelcerf, le jeune garçon attire un jour l’attention du Roi Subtil qui décide d’en faire son assassin personnel. Commence alors une initiation dangereuse pour Fitz qui doit préserver ses secrets tout en naviguant dans les eaux troubles des intrigues de cour. Lire la suite

[J-Drama] Andô Lloyd : Les robots peuvent-ils être amoureux ?

Andô Lloyd est un drama japonais diffusé sur TBS entre octobre et décembre 2013. La science-fiction étant un sujet rarement abordé sur le petit écran nippon c’était remplie d’espoir et d’optimisme que j’attaquais son visionnage à la fin de l’année dernière.

Matsushima Reiji (Kimura Takuya, convaincant) est un brillant physicien, professeur dans une université et promis à un bel avenir avec sa fiancé Asahi (Shibasaki Kou, rafraîchissante).
Alors qu’une mystérieuse liste semble prédire la mort de scientifiques de renom, Reiji est tué dans d’étranges conditions par un androïde venu du futur. Asahi elle-même devient la cible de ces tueurs à gage sans pitié. Elle ne doit son salut qu’à Lloyd, un robot de l’année 2113 qui est une copie conforme de Reiji et qui a pour mission de protéger à tout prix la vie de la jeune femme. Lire la suite

[Lecture] Epouses et concubines

Puits sans fond. Songlian a tout pour elle : jeune, belle, intelligente. Pourtant, la ruine de sa famille la contraint à épouser un homme plus âgé qu’elle. Elle devient ainsi la Quatrième Épouse ; une « petite » comme on les appelle. Dans le huis-clos de la demeure Chen elle découvre peu à peu les personnalités qui l’entourent. Trahison, mensonge, secret ; tout est bon pour obtenir les faveurs du maître de la maison.

De la sensualité à la mort, il n’y a qu’un pas. Assise sous la tonnelle de glycine, Songlian observe son petit monde avec dans son regard, autrefois l’éclat de la jeunesse, aujourd’hui le tintement de la désillusion. Plongée dans un univers sclérosé qui l’empoisonne à petit feu, un désespoir muet s’insinue en nous à mesure qu’il l’accapare, elle. Il est loin le temps où la jeune femme apportait des bougies à un rendez-vous pour fêter son anniversaire, le regard pétillant de vie. La mort semble l’envelopper, chaque souffle fantomatique dans son dos nourri son obsession. Lire la suite