De la badasserie, part. I : Ces héroïnes du petit écran qui ne se laissent pas compter fleurette

En ce moment est diffusé sur ABC la seconde saison de Marvel’s Agent Carter. Si vous n’êtes pas tous les mercredi soir rivés devant les aventures post-Seconde Guerre Mondiale des agents de la SSR je ne peux que vous inviter à le faire, et fissa. Quant à moi, le fait de voir chaque semaine cette chère Peggy Carter tatanner du vilain m’a donné une furieuse envie de compiler quelques unes des héroïnes les plus badass que l’on peut voir dans nos lucarnes. Par ici les German suplex ! Lire la suite

Publicités

[Review Express] K-Dramas : Angry Mom ; Kill Me, Heal Me ; The Girl Who Can See Smells

Nouvel article et nouvelle rubrique : Review Express sera l’occasion de chroniquer rapidement plusieurs séries en un seul article. Cela ne veut pas dire qu’un article plus poussé ne puisse voir le jour sur l’une des séries évoquées. Réclamations acceptées !

 

Angry MomAngry Mom (2015)

Le pitch : Jo Kang-ja (Kim Hee-sun) est une mère de famille au passé trouble qui tient un petit restaurant à Séoul. Un soir elle retrouve sa fille Ah-ran (Kim Yoo-jung) couverte de blessures et en état de choc. Déguisée en lycéenne, Kang-ja infiltre l’école de sa fille afin de retrouver les coupables et mettre fin aux violences scolaires qu’elle subit.
Mon avis : Au vu du pitch un peu farfelu et des photos promos on était en droit de s’attendre à quelque chose de plutôt léger misant sur la comédie. Il n’en est rien et Angry Mom aborde des sujets sombres (violence à l’école, meurtre, corruption, abus sur mineurs…) sans jamais détourner le regard. La force indéniable du drama c’est Kim Hee-sun, formidable dans le rôle de cette mère en colère qui tente de rétablir un semblant de justice dans un système corrompu jusqu’à la moelle. Heureusement le drama nous permet tout de même de souffler un peu avec de bons moments de comédie tournants évidemment autour de l’identité secrète de Kang-ja. Le reste du cast n’est pas en reste et s’avère très attachant du côté des élèves (Bok-dongiiiiie <3) comme des adultes, bien que j’aurais préféré passer un peu plus de temps en leur compagnie plutôt que d’assister aux machinations et complots de vilains très vilains.
Loin d’être parfait, notamment dans ses choix musicaux, Angry Mom a beaucoup de cœur à revendre et nous gratifie d’une écriture solide et cohérente du début jusqu’à la fin.
Verdict : ♥♥♥+ Lire la suite